JOUR 1

Ciao !

Nous commençons la journée par un moment très important pour nous, le petit déjeuner  à l’hôtel Florahotelflora_petitdej Tout y est tellement délicieux…
La ciocolata calda avec beaucoup beaucoup de crème, la panna cotta maison, les oeufs brouillés, les pancakes au Nutella, les viennoiseries… Bien sûr, ce petit déjeuner ne serait pas aussi génial sans le super Stefano, serveur polyglotte au délicieux accent italien qui court partout pour régaler chaque convive.

clempigeonsRepus, nous fonçons vers la Piazza San Marco parce que Clémentine a hâte de retrouver les centaines de pigeons qui l’avaient tellement amusée 5 années plus tôt. Les oiseaux, prêts à grimper partout pour lui arracher les morceaux de pain dans sa main ,  l’impressionnent un peu.

Nous prenons la fuite et partons admirer le palais des doges.

palais_des_doges_veniseCette fois-ci nous ne visitons pas le palais car nous avions (re)fait la visite lors de notre dernier séjour à Venise. C’est une visite incontournable. Il y a en particulier une passionnante visite en français pour laquelle on peut réserver d’avance les billets sur internet: itinéraires secrets au palais des doges.

pont_des_soupirs_venise

Après cette visite, on ne voit plus jamais le pont des soupirs comme le pont des amoureux mais comme le pont des condamnés qui vont rejoindre leur cellule… Pour cette fois, ce n’est donc pas de l’intérieur mais de l’extérieur, depuis la riva degli Schiavoni, que nous admirons le pont des soupirs.

En nous retournant, nous ne nous lassons pas de contempler l’île de San Giorgio Maggiore et la punta della dogana, avec les éternelles gondoles au premier plan. Le ciel est menaçant au dessus de la lagune. Nos photos seront superbes!

vue_della_riva_schiavonilagune

Puis nous nous enfonçons dans les ruelles étroites du sestiere du Castello, à l’ouest du centre de Venise. Nous mangeons à côté de l’église Santa Maria Formosa, dans un petit restaurant vénitien de quartier, al mascaron. Nous y dégustons la pasta, bien sûr, mais aussi les seiches à l’encre noire, l’une des spécialités culinaires de Venise. Un repas de notre famille en Italie ne serait pas un repas s’il ne se terminait pas par un tiramisu. Celui du Mascaron était très bon. Il a fallu en commander un deuxième…

libreria_acqua_altaAu détour de notre promenade digestive, nous tombons sur la surprenante librairie Acqua Alta . « Un vero casino! ». Les livres sont empilés sans ordre apparent, les chats du libraire les utilisent comme escalier pour leurs trajets. Mais le plus incroyable, c’est que le libraire arrive à vous trouver un bouquin dans son incroyable capharnaüm! À voir pour le fun…

castello_venise

quartier du Castello

Nous profitons de notre balade dans le Castello pour visiter la Scuola San Giorgio degli Schiavoni. Cette Scuola est beaucoup moins riche que la Scuola San Rocco que nous avons visitée précédemment, mais la visite rapide est quand même sympa.

Clémentine nous tanne pour revenir Piazza San Marco pour donner à manger aux pigeons (pratique totalement interdite à laquelle s’adonnent avec allégresse tous les enfants de la place). Nous en profitons pour visiter la superbe Basilica San Marco.

tour_de_l_horloge_veniseclem_pigeons2_venisebasilica_san_marco_venise

Puis nous revenons à notre Hotel pour prendre un thé et… voir Vinicio pour sélectionner les mets qui nous régaleront le soir suivant. Nous avons fait sa connaissance il y a 5 ans et immédiatement Paul et Clémentine ont adoré ce barman italien tout en classe et gentillesse qui cuisine la pasta comme un Dieu! Nous avons opté pour des lasagnes bolognese et des tagliatelles ai porcini (champignons) et ai carciofi (artichauts). Pour le dessert, cela sera tiramisu, comme d’habitude… Nous devrons respecter strictement l’horaire prévu…pour les tagliatelles. Elles doivent être parfaites et tout se joue à 2 minutes près. Promis, on sera à l’heure!

Nous nous rendons ensuite à 2 minutes à pied, à l’arrêt de vaporetto voisin du Palazzo Gritti pour nous balader sur ce qui est pour nous la plus belle avenue marine du monde : le grand Canal. Nous avons beau l’avoir parcouru dans tous les sens des dizaines de fois, nous sommes émerveillés par ces palais de dentelles de pierre qui longent le Canal Grande. La lagune, les gondoles, les palais. C’est sublimissime!

grand_canal_venisegrand_canal2_venise

Après être passés sous pont du Rialto, célèbre pour son marché et ses boutiques, nous descendons à l’arrêt  CA d’oro, et partons nous balader dans les jolis quartiers de Santa Croce et San Polo.

Santa_Crocesan_polo_veniseComme partout dans Venise, le secret d’une balade réussie, c’est de se laisser porter de rue en rue au gré des petites merveilles qui attirent notre œil: une superbe façade, une vieille église, un petit pont, une rue tellement étroite qu’on se demande si on ne va pas entrer chez quelqu’un…

Et ainsi, on découvre des petits bijoux comme ce petit atelier de masques, il Teatro delle Maschere (calle dei Botteri. San Polo. Tel. +39 3479780158. teatromaschere@yahoo.fr) où Marina Celano nous explique avec passion comment elle fabrique depuis des années les masques en papier mâché pour le théâtre et le Carnaval.

teatro_delle_maschereteatro_delle_maschere_venise

Elle encolle les bandelettes, les étale sur un moule en pierre puis les laisse sécher pendant une journée. Ensuite, elle découpe minutieusement le contour et les yeux. À partir de là, peut commencer son travail préféré, celui de la peinture et de la décoration des masques. Des plumes, des pierres, du tissu…pas un masque ne sera identique au précédent. Marina nous dit que tous ses masques ont des petits défauts mais ce sont ces défauts qui font leur singularité et qui garantissent qu’ils ont été façonnés par un artisan italien passionné et pas dans une usine à l’autre bout du monde…

colombina_viola_venise

Clementine fait plusieurs essais. Les masques colombine de Marina sont très beaux. Ce sera la colombine violette pour cette fois mais il faudra revenir lors de notre prochain séjour pour compléter la collection car les prix sont ici très raisonnables.

Un magasin aussi beau soit-il, les garçons s’impatientent…
Nous rejoignons le marché du Rialto, longeons la Scuola San Rocco (superbe, à faire pour ceux qui ne connaissent pas encore…) puis arrivons jusqu’à la cathédrale de San tomà où nous reprenons le  vaporetto jusqu’à Santa Maria del Giglio pour rejoindre notre Hôtel.
Nous n’aurons que quelques pas à faire pour nous rendre au restaurant la Caravella, que nous avons réservé pour le repas du soir. Au menu, de cette table, réputée pour être l’une des meilleures de la Venise, de très bons ravioli ai scampi, lotte sur lit de châtaignes…en dessert, des génoises au chocolat et bien sûr…des tiramisù. Nous n’avions pas pris d’entrée. Mais vu la qualité de la table, les garçons ont un peu regretté…

Pas besoin de berceuse pour s’endormir le soir à Venise. On marche beaucoup pendant la journée et le soir on s’endort vite. Reste ensuite la cohabitation à gérer pour la nuit dans une chambre familiale entre les ronfleurs, les râleurs, les parleurs et les gesticuleurs…. Tout un programme!